Bienvenue

Bienvenue sur le blog de Benoit Rouy, chiropracteur diplômé du National College of Chiropractic de Chicago et exerçant à Auxerre depuis 1984.

lundi 17 novembre 2014

Les Nouvelles de la Chiro

Newsletter du centre chiropratique Benoit Rouy
                 0386513379/0962138482

Novembre 2014

               Une étude de l'American Society for Nutrition faite sur 124 patientes du "jeune" troisième âge (moyenne 71 ans) en relativement bonne santé ("healthy elderly women") et que l'on a soumises à un programme de gym hebdomadaire, montre les bénéfices apportés par une supplémentation quotidienne en magnésium pendant au moins 12 semaines. La dose conseillée est habituellement de 350 mg/jour; le seul inconvénient éventuel peut être une irritation intestinale.

               Une étude du journal Spine (décembre 2010), LE journal professionnel le plus réputé quant aux problèmes vertébraux, faite sur 92 patients, nous apprend (enfin, pas à nous...) qu'en cas de lumbago aigu mécanique, un traitement chiropratique (4 semaines d'ajustements) s'avère beaucoup plus bénéfique qu'un traitement classique d'un médecin de ville ("significantly greater improvement in condition-specific functioning"), en particulier sur le long terme.

               L'excellent site Chironexus rappelle deux études de 2000 et 2011 sur les vertiges et les déséquilibres dits "cervicogéniques" qui répondent le plus souvent très bien, et rapidement à quelques ajustements cervicaux spécifiques.
               Le Journal of Pain (aout 2011) a publié un sondage effectué sur 6000 (!) femmes du Kentucky qui révèle que les fumeuses quotidiennes ont 104% plus de risques de développer, en plus du reste, des conditions chroniques telles que: fibromyalgie, sciatique, douleurs articulaires diffuses.
         Des chercheurs de Spine (novembre 2013) ont comparé au bout de onze ans l'état vertébral général (fréquence et intensité des douleurs, médicaments utilisés) de 140 patients lombalgiques ayant été opérés du dos et celui de 121 patients lombalgiques non opérés, suivis uniquement en réhabilitation et thérapie cognitive. Résultats: aucune différence! Les chercheurs concluent qu'en raison des risques connus inhérents à la chirurgie vertébrale (paralysies, rechutes, anesthésies, douleurs séquellaires chroniques..), l'utilisation de la chirurgie, et en particulier de l'ostéosynthèse, ne doit PAS être encouragée si d'autres formes de thérapies sont disponibles.
                Encourager vos enfants à avoir une activité physique au moins modérée et régulière (Aaaah, l'ordi...) sert, entre autre, à augmenter leur masse osseuse, entre 4% et 14% chez les plus actifs, particulièrement chez les garçons.
       Rester assis longtemps n'est pas bon. Ok, mais pourquoi? le Dr Jeffrey Tucker DC nous répond: rester assis provoque une contraction des fléchisseurs des cuisses et des ischio-jambiers causant une restriction de la mobilité des hanches+ une limitation de l'extension de la colonne lombaire+ une raideur de la colonne dorsale+ une élévation de l'omoplate+ une faiblesse de la coiffe des rotateurs et des fléchisseurs du cou! Ouf, on a compris: mieux vaut se lever de temps en temps.
         Victoria Arcadi DC nous rappelle dans Dynamic Chiropractic que le traitement le plus efficace (90% des cas) pour la colique du nourrisson est l'ajustement chiropratique (par un ou une chiro qualifiée bien entendu) dès les premiers jours, en particulier au niveau occiput/C1, D1/D2 et D8/D9.
                A 11 ans, 86% des ados ont des problèmes de dos!!! Enquête du BMC Musculoskeletal Disorders Journal. (mai 2014) Les parents qui sont maintenant au courant savent quoi faire...


                                               N'hésitez-pas à recruter! Merci pour eux.

LETTRE D’INFORMATIONS CHIROPRATIQUES SEPTEMBRE 2014


Migraines chroniques et chiropraxie :

                                               Une étude du Journal of Manipulative and Physiological Therapeutics (JMPT) montre une amélioration des symptômes chez des patients migraineux chroniques soignés par la chiropratique. L’étude a été faite sur 177 volontaires qui souffraient en moyenne depuis 18 ans,  en Australie, à l’Université de Macquarie. La plupart des participants souffrait également de douleurs cervicales.

         Les  résultats obtenus chez les patients ayant bénéficié d’ajustements chiropratiques montrent une amélioration significative de la durée, de la fréquence et de la gêne occasionnée par les crises migraineuses.

         L’étude montre également chez ces patients une forte réduction de l’utilisation de médicaments (et donc des nombreux  effets secondaires associés à ces mêmes médicaments).

         Accessoirement, 59% des patients ne souffrait plus du rachis cervical après deux mois de traitement chiropratique.

       OREGON ET CHIROPRAXIE:

Le Gouverneur de l'Oregon, accessoirement médecin, au vu des études les plus récentes sur les bienfaits multiples de la chiropraxie (santé publique, économies, sécurité, résultats thérapeutiques) déclare le mois d'octobre 2014 "MOIS de la CHIROPRAXIE"!!!! Et encourage tous ses concitoyens (3,8 millions quand même!) à consulter un chiro, en prévention!

         A quand la même chose en France??????
                             MESSAGE  IMPORTANT :
 
       CHERS PATIENTS, CHERES PATIENTES, RAPPELEZ-VOUS QUE LES SUBLUXATIONS VERTEBRALES PEUVENT RESTER INDOLORES ET SILENCIEUSES PENDANT DE NOMBREUX MOIS, JUSQU’AU JOUR OU SUITE A UN FAUX MOUVEMENT OU A UN EFFORT INSIGNIFIANT ELLES SE RAPPELLENT A VOUS DE MANIERE (TRES) DOULOUREUSE !
      
       D’OU L’INTERET DE CORRIGER CES SUBLUXATIONS AVANT LA CRISE EN FAISANT DES VISITES D’ENTRETIEN REGULIERES COMME LA GRANDE MAJORITE DE NOS PATIENTS L’A COMPRIS DEPUIS DE TRES NOMBREUSES ANNEES.
 
       SI VOUS N’AVEZ PAS CONSULTER DEPUIS PLUS DE 6/7 SEMAINES, PRENEZ RENDEZ-VOUS DES AUJOURD’HUI.
 
                          MERCI DE VOTRE ATTENTION.

LETTRE D’INFORMATIONS CHIROPRATIQUES MAI 2014

1. ATTENTION ! LA MANIPULATION VERTEBRALE N’EST PAS UN MASSAGE !


   D.D. Palmer, l’inventeur de la chiropratique, définit l’ajustement (la manipulation chiropratique) ainsi :

     « Un simple geste, que nous appelons un ajustement, exécuté à un endroit très précis de la colonne vertébrale dans le but de replacer une vertèbre déplacée
        
Et il ajoute :
         « Dans cette intention, le « thrust[1] »  doit être appliqué vivement, en évitant d’effectuer une simple poussée progressive. »

         Le but de l’ajustement est donc de bouger, de mobiliser des structures (vertèbres, tendons, ligaments, muscles, nerfs) qui sont le plus souvent ankylosées, fixées, raides et bloquées par le temps et par l’usure (arthrose). Ce n’est donc pas un simple massage, et après chaque ajustement il est fortement déconseillé, pendant au moins 48 h,  sous peine de « reblocage », de :

·        Faire du jardinage ;

·        Aller chez le coiffeur ;

·        Faire du bricolage ;

·        Faire du ménage ;

·        Faire du repassage ;

·        Faire de gros efforts physiques ;

·        Porter des enfants ou des personnes âgées ;

·        Adopter des positions incongrues ;

·        Faire du sport ou de la danse ou de la gym ou du yoga ou de la zumba ;

·        Faire de grosses courses  à base de packs d’eau ou de bouteille de gaz ;

·        Faire de longs voyages en voiture ;

·        Participer à des banquets qui durent des heures assis sans bouger ;

·        Nettoyer sa voiture ;

·        Travailler les bras en l’air, étendre le linge, ou faire les carreaux.

       Bref, pour résumer : après un ajustement, il faut faire TRES attention à ce que l’on fait pendant au moins deux jours !

         Ce n’est pas nouveau : BJ Palmer le disait déjà et l’avait fait inscrire partout dans sa clinique de Davenport !

  2. LES SIX EFFETS MAJEURS DE L'AJUSTEMENT VERTEBRAL:

1.     Une amélioration mécanique de la mobilité[2] de la (ou des) vertèbre(s) ajustée(s) qui, par un réflexe neurologique (stimulation des mécanorécepteurs situés dans l’articulation) apporte également une diminution de la douleur. 

2.     Une relaxation des muscles (en particulier para vertébraux) causée par cette même stimulation des mécanorécepteurs de l’articulation et des muscles.

3.     Une rupture des adhérences articulaires (provoquées par la perte de mobilité plus ou moins ancienne).

4.      Une libération des fragments fibreux de tissu conjonctif pouvant se retrouver « coincées » dans l’articulation[3].

5.     Une stimulation du système nerveux autonome provoquée par la cavitation articulaire et l’amélioration de la mobilité[4].

6.     Une atténuation de la compression et de l’irritation des fibres nerveuses causées par le dysfonctionnement mécanique vertébral (= subluxation).[5]



[1] Thrust : Le thrust est le terme employé pour désigner l’action finale de l’ajustement qui consiste en un geste soudain, rapide, souvent indolore, pouvant donner lieu (mais pas toujours) à un « craquement » (appelé aussi cavitation), et dont la « qualité » d’exécution conditionne l’efficacité de ce même ajustement. 
[2] Ce qu’on appelle également le degré d’amplitude (range of motion)
[3] C’est une des théories pouvant expliquer l’apparition soudaine d’un torticolis ou d’un lombago et son soulagement souvent immédiat par un ajustement chiropratique adéquate.
[4] Irvin Korr, chercheur déjà cité, a démontré dès 1978, dans son livre The Neurologic Mechanisms in Manipulative Therapy, qu’une manipulation, par un mécanisme reflexe du système nerveux  autonome, a une influence directe sur le diamètre des vaisseaux sanguins irriguant les tissus neuromusculaires. 
[5] C’est la théorie de la « compression nerveuse ».